en 
 
 
cinema

 
 

The northman

Sortie  le  11/05/2022  

De Robert Egger avec Alexander Skarsgård, Nicole Kidman, Claes Bang, Anya Taylor-Joy, Gustav Lindh, Ethan Hawke, Björk et Willem Dafoe


Le jeune prince Amleth vient tout juste de devenir un homme quand son père est brutalement assassiné par son oncle qui s'empare alors de la mère du garçon. Amleth fuit son royaume insulaire en barque, en jurant de se venger.
Deux décennies plus tard, Amleth est devenu un berserkr, un guerrier viking capable d'entrer dans une fureur bestiale, qui pille et met à feu, avec ses frères berserkir, des villages slaves jusqu'à ce qu'une devineresse lui rappelle son vœu de venger son père, de secourir sa mère et de tuer son oncle.
Il embarque alors sur un bateau pour l'Islande et entre, avec l'aide d'Olga, une jeune Slave prise comme esclave, dans la ferme de son oncle, en se faisant lui aussi passer pour un esclave, avec l'intention d'y perpétrer sa vengeance.


Il y a eu Les vikings en 1958 (avec Kirk Douglas), puis Le 13ème guerrier en 1999 (avec Antonio Banderas), suivi de La légende de Beowulf en 2007 (avec Ray Winstone), ainsi que Le guerrier silencieux – Valhalla rising en 2009 (avec Mads Mikkelsen), et enfin Thor en 2011 et en 2013 (avec Chris Hemsworth), sans oublier la série tv Vikings ainsi qu’Erik le viking et la trilogie Dragons, des films d’animation se déroulant dans le même milieu dit « barbare ». Il faudra dorénavant rajouter à la liste ce Northman, un condensé de menace, de rage, de fureur, de violence, de férocité et même de cruauté à ne pas montrer à n’importe quelle personne.
Il est question ici d’assassinat et d’histoire de vengeance tout à fait classique, mais aussi et surtout de rituels fantasmagoriques, de rugissements bestiaux, de mysticisme ambiant, de fantastique troublant et de mythes ancestraux. Comment ne pas penser à Conan le barbare (avec Arnold Schwarzenegger), ressuscité cette fois sous les traits de l’imposant Alexander Skarsgård (vu notamment dans Melancholia, Zoolander, Tarzan, Cœurs ennemis, et Godzilla vs Kong) qui, avec peu de dialogues à la clé mais néanmoins « guidé par son destin » sans pitié, illumine pourtant de sa présence « bestiale » en guerrier scandinave (il n’a connu que la haine) cette production imposante, aussi âpre que sombre et gothique au possible. Il est entouré d’un casting 5 étoiles qui, malheureusement pour la plupart de ceux présents à l’écran, ne dure ni ne brille très longtemps (Ethan Hawke dans le rôle de son père décapité, Björk dans celui d’une sorcière furtive et Willem Dafoe dans celui d’un chamane et fou du roi à la raillerie facile mais à la longévité courte, excepté Nicole Kidman, venue retrouver son partenaire de la série Big little lies, cette fois dans la peau d’une mère machiavélique comme ce n’est pas permis).
On peut rajouter que le sujet traité ici ne ressemble à aucun autre fait précédemment, s’appuyant sur des faits et gestes, rites, coutumes et autres croyances (apparitions d’Odinn, dieu principal de la mythologie nordique, et du Valhöll, lieu où les valeureux guerriers défunts sont amenés) les plus proches d’une réalité d’antan à la fois physique, spirituelle et surnaturelle (le sujet se déroule au début du Xème siècle), allant jusqu’à parler en prose comme au moyen-âge, parfois avec un dialecte passé plutôt romanesque et poétique, vieil islandais dérivé du vieux norois. Le réalisateur Robert Eggers (The witch ; The lighthouse) s’est attaché à respecter fidèlement et scrupuleusement chaque détail d’une culture riche révolue, tournant dans des conditions assez spartiates mais baigné voire sublimé par des paysages d’une rare beauté, avec des landes verdoyantes et des cailloux désolés, entre autres ceux que l’on peut trouver en Islande et en Irlande du Nord.
Si ce long métrage fera autorité en la matière estampillée celte et slave (avec un même souci d’authenticité des 2 côtés), il y a fort à parier que bon nombre d’entre vous se régalera de cette fiction « d’origine » particulièrement intense, viscérale par excellence et on ne peut plus tangible !

C.LB



 
 
 
                                                      cinema - theatre - musique