en 
 
 
cinema

 
 

- livre : Continental Films – cinéma français sous contrôle allemand de Christine Leteux (préface de Bertrand Tavernier) aux éditions La Tour Verte

le  16/10/2017  



« Cela faisait des années que j’attendais un tel livre, qui bouscule des croyances, des préjugés, décape certaines fables et fait émerger la face cachée d’un iceberg, tout un pan d’une Histoire dont on croyait connaître les grandes lignes. […] Il faut dire que Christine Leteux s’est plongée dans les archives, est allée consulter des tonnes de documents pour la plupart inédits et jamais cités, à commencer par ces archives allemandes, ces extraits non traduits du journal de Goebbels et surtout tous ces dossiers d’épuration, jamais ou si peu consultés à ma connaissance, qui fournissent une foultitude de renseignements précieux… […] Oui, je l’avoue, j’ai passé un moment extraordinaire, en parcourant ce livre de 400 pages (dont 16 illustrées de photographies) que je n’ai pu lâcher, qui détruit tant de clichés, rend certains comportements plus humains, certaines motivations plus complexes. » - Bertrand Tavernier

Octobre 1940. Un producteur allemand, Alfred Greven, crée dans Paris occupé une société de production cinématographique, la Continental Films, où il enrôle les plus célèbres vedettes
(Danielle Darrieux, Fernandel, Raimu, Harry Baur) et des cinéastes de renom (Marcel Carné,
Maurice Tourneur, Henri Decoin, Henri-Georges Clouzot). Durant les quatre années d’Occupation, la Continental produit trente films, dont certains chefs-d’œuvre, comme Les Inconnus dans la maison et Le Corbeau.
Pour la première fois, l’histoire de cette société de production allemande, de son fondateur et de celles et ceux qui y ont travaillé est racontée de l’intérieur, grâce à des archives allemandes et françaises inédites. On verra sous un éclairage nouveau le climat délétère au sein de la Continental, le voyage des artistes à Berlin en mars 1942, ainsi que la mort mystérieuse d’Harry Baur.

-L’auteur : Docteur en sciences, Christine Leteux a travaillé comme chercheur en Grande-Bretagne. Elle a traduit plusieurs ouvrages de Kevin Brownlow dont La Parade est passée… Elle est l’auteur d’Albert Capellani, cinéaste du romanesque, premier ouvrage consacré à ce grand pionnier du cinéma – qu’elle a traduit elle-même en anglais pour sa publication aux États- Unis – et de la première biographie approfondie du cinéaste franco-américain Maurice Tourneur, réalisateur sans frontières.



 
 
 
                                                      cinema - theatre - musique