en 
 
 
cinema

 
 

Oleg (présent à Cannes)

Sortie  le  17/05/2019  

De Juris Kursietis avec Valentin Novopolskij, Dawid Ogrodnik, Anna Prochniak, Guna Zarina et Adam Szyszkowski


D'origine lettonne, Oleg garçon boucher tente de gagner sa vie décemment dans une boucherie à Bruxelles. Mais son statut de clandestin le rend vulnérable : trahi par un collègue, il perd son emploi. Oleg est alors recueilli par un criminel polonais, avant de tomber sous son emprise à la solde de la mafia polonaise.

Réalisé caméra à l’épaule comme un reportage pris sur le vif au plus près de son personnage principal, par le scénariste lettonien Juris Kursietis (Modris, qui a reçu le prix du meilleur réalisateur au Festival international du film de Tbilissi en 2014), on assiste aux déambulations et pérégrinations d’Oleg, un jeune étranger paumé, tout en suivant son parcours sinueux de vagabond abandonné à lui-même et durement exploité. En effet, il erre dans une ville qu’il ne connaît pas, maîtrisant plus ou moins bien la langue anglaise et étant obligé de voler pour le compte d’un caïd paranoïaque.
Ce principe de filmer au plus près de ce protagoniste perdu et devenu le souffre-douleur d’un voyou détraqué est certes un moyen comme un autre d’être rapidement plongé dans l’ambiance à la fois tendue et dramatique qui se joue devant nous mais possède aussi ses limites, devenant lancinant à force de tourner autour des mêmes décors et des mêmes intervenants.
Si l’acteur Valentin Novopolskij est plutôt convaincant en « agneau sacrifié », pardon, dans la peau d’un prisonnier plutôt malmené, il est sous la coupe d’une communauté essentiellement masculine dirigé par un pervers armé sous les traits de Dawid Ogrodnik qui lui est plus performant – et plus hallucinant -, tour à tour charmant et violent en l’espace de quelques secondes. Bref, un acteur à suivre....

C.LB



 
 
 
                                                      cinema - theatre - musique