en 
 
 
cinema

 
 

Destruction finale (sur Canal +)

Sortie  le  26/02/2021  

De Byung-seo Kim et Hae-jun Lee avec Lee Byung-Hun, Ha Jung Woo, Jeon Hye-Jin, Dong-seok Ma et Bae Suzy


Provoquant tsunamis et tremblements de terre, l'éruption du plus haut volcan de Corée laisse la péninsule en ruine. Mais les sismologues avertissent qu'une autre explosion plus dévastatrice encore est à venir...

Rien qu’avec ce titre explicite et suite à l’énoncé du synopsis plutôt « désastreux », c’est flagrant qu’on va avoir à faire à des catastrophes en chaîne dans toutes leurs splendeurs et surtout leurs démesures, qu’il va être question d’action aussi bien rythmée que mouvementée, de quelques hommes – et femmes – héroïques face à l’adversité qui les attend à l’échelle d’une nation toute entière et, forcément, d’effets spéciaux numériques hallucinants pour étayer le propos de ce drame humain à grands renforts d’éruptions volcaniques subitement réveillées, de séismes répétés, d’un tsunami très énervé, de villes totalement dévastées et de survivants pour le moins paniqués. On pourrait très bien croire voir un remake d’un des nombreux films « évènements » du réalisateur américain Roland Emmerich telles que par exemple Le jour d’après ou bien 2012, lui le grand spécialiste des superproductions cinématographiques dites de cataclysme et cette fois dans le bon sens du terme bien sûr !
Qu’il soit d’origine coréenne n’enlève rien à la réussite du projet proposé ici, autour d’un sujet certes déjà vu à l’écran et donc d’un scénario assez prévisible à la basse mais qui impressionne toujours par l’étendue des dégâts causés. Néanmoins, cela n’évite malheureusement pas les clichés, poncifs, caricatures et autres stéréotypes appuyés du genre. C’est notamment le cas des personnages – un professeur et scientifique aux théories fumeuses, un démineur soldat bientôt papa, sa femme enceinte qui survit aux épreuves naturelles, un agent double nord coréen faisant plus ou moins office de traitre « sensible » - qui jouent correctement entre sérieux et humour, n’oubliant pas les clins d’œil empruntés à certaines situations connues ni les séquences « émotions » qui lorgnent du côté « moralisateur et grand sens du sacrifice ».
Quoi qu’il en soit, on regarde cette histoire « bouleversante » sans déplaisir, espérant assister à une confrontation un peu moins succincte que celle rapidement esquissée lors de la rencontre entre des intervenants sud-coréens, des soldats américains et des mafieux chinois. Tout comme on aurait aimé que les tensions et rivalités politiques entre les 2 Corées soient un peu plus pamphlétaires et un peu mieux dépeintes que cette simple petite incursion d’une troupe en territoire ennemi, hors de leur frontière à la recherche de têtes nucléaires – cela dit en passant, des bombes baldinguées en chemin dans un simple coffre particulièrement malmené ! -, capables de souffler tout risque de « destruction massive voire totale », pardon, « finale » de la péninsule coréenne. Bref, faute de vrais suspenses et de profondeur d’esprit, vous aurez droit à un divertissement bienveillant à grand spectacle tonitruant, certes soigné mais convenu, de 2 heures plutôt fun et véritablement dynamique, dynamites comprises…

C.LB



 
 
 
                                                      cinema - theatre - musique