en 
 
 
cinema

 
 

Sentimental

Sortie  le  11/08/2021  

De Cesc Gay avec Alberto San Juan, Belén Cuesta, Javier Cámara et Griselda Siciliani


Après des années de vie commune, Julio et Ana traversent une crise dans leur couple. Jusqu’au soir où Ana décide d'inviter leurs voisins du dessus à dîner, sans prévenir Julio, qui ne les porte pas dans son cœur.
Son grief : le bruit qu'ils font chaque soir lors de leurs ébats déchainés.
Au fil de ce dîner, la routine de Julio et Ana se heurte aux mœurs plus que libérées de leurs voisins : les langues se délient, les secrets se dévoilent et les masques tombent.


Comment ne pas retrouver ici un certain nombre de corrélations avec le film Carnage tourné par Roman Polanski il y a de cela presque 10 ans et tiré d’une pièce à succès écrite par Yasmina Reza ? Là où les échanges cordiaux cédaient le pas rapidement à l'affrontement, cette fois, c’est quasiment la même chose sauf que ce sont les révélations autour de rapports sexuels plutôt bruyants et autres pratiques très « libérées » divulgués avec soin et moults détails par des voisins d’immeuble donnant des leçons de « modernité » à qui-mieux-mieux, qui vont déclencher la zizanie au sein d’un couple assez vieux-jeu et sur le point d’imploser, pas très loin de toucher le fond.
Bref, il y a de la tension dans l’air, du cynisme et du sarcasme aussi, sans oublier de la causticité très affichée, plus quelques réprimandes parfaitement placées, histoire de faire monter la sauce crescendo, celle des énervements, des irritations, des chamailleries et des engueulades forcément bien sentis. Il est évident que le rythme ne manque pas (la durée du film n’excède pas 1h20), ni d’aplomb ni de coup bas, du tac au tac comme on dit, d’autant plus que le casting est à la hauteur de nos attentes : des actrices et acteurs espagnols au diapason, faussement tolérants et ouvertement blagueurs pour ne pas dire narquois, qui vont petit à petit s’affronter verbalement et se révéler sous leur vrai jour. C’est à celle et celui qui saura le mieux titiller, tirailler et envenimer l’autre : un jeu de massacre impeccablement interprété dans les règles du 7ème art !
Loin d’être complètement serein lorsque les « thérapies » de couple font tomber les masques, c’est sûr que vous ne regarderez plus jamais du même œil vos voisins lorsque vous vous croiserez dans l’ascenseur ou alors dans le hall d’entrée de chez vous ! En résumé, voilà une agréable joute oratoire, un festival de bons mots bien écrits, de réparties intelligentes et de répliques maîtrisées, à laquelle nous sommes conviés dans cette comédie à la fois fascinante, savoureuse et un brin « caliente », le tout en format huis-clos théâtral (comme Carnage d’ailleurs !), assurément inspirée de tout couple qui se respecte, soit battant de l’aile, soit en pleine exaspération latente et persistante....

C.LB



 
 
 
                                                      cinema - theatre - musique