en 
 
 
cinema

 
 

Lynx

Sortie  le  19/01/2022  

De Laurent Geslin avec des lynx mais pas que..


Au cœur du massif jurassien, un appel étrange raisonne à la fin de l'hiver. La superbe silhouette d'un lynx boréal se faufile parmi les hêtres et les sapins. Il appelle sa femelle. En suivant la vie de ce couple et de ses chatons, nous découvrons un univers qui nous est proche et pourtant méconnu...
Une histoire authentique dont chamois, aigles, renards et hermines sont les témoins de la vie secrète du plus grand félin d'Europe qui reste menacé...
Un film pour découvrir le rôle essentiel que ce discret prédateur occupe dans nos forêts, l'équilibre qu'il a rétabli dans un milieu fragile mais aussi les difficultés qu'il rencontre dans un paysage largement occupé par les humains.


« Encore un énième documentaire animalier ! », me direz-vous et, sur ce point, vous n’aurez pas tout à fait tort ! Mais, cette fois, le sujet est hors du commun, sur un des animaux les plus solitaires et surtout les plus discrets qui soit, le lynx, réintroduit dans les montagnes du Jura il y a tout juste 50 ans mais si difficile à observer. Et donc, tout l’intérêt – et l’attrait – de ce long métrage est d’avoir pu le (re)localiser, puis l’approcher et enfin le filmer à de très rares occasions. Et pour cela, le réalisateur a du, pendant 6 ans, se fondre dans la nature, jouer à cache-cache avec le félin et patienter près des proies herbivores de ce prédateur, parfois en veillant pendant des mois.
C’est que cette espèce protégée a un rôle non-négligeable voire indispensable à jouer, celui de réguler la forêt en chassant et en mangeant les plus vieux comme les plus faibles, afin de retrouver et de garder un équilibre entre proies et prédateurs au sein de ce milieu naturel. Car le lynx incarne à lui tout seul l’esprit sauvage et le charisme de son espèce. Bien que parfois braconné, l’animal arrive à cohabiter plus ou moins bien entre l’humain et la nature, dans cette forêt « jardinée » par les bucherons et visitée par les promeneurs.
Photographe et cinéaste animalier de renommée internationale, Laurent Geslin a choisi le cinéma pour nous partager sa passion du lynx, son animal fétiche, et de la forêt jurassienne. Ses images sont d’une grande splendeur, autant celles de notre fantôme des bois, « héros » principal, et de sa « partenaire » à la fois câline et attentive avec leur progéniture (une « fille » curieuse et un « garçon » craintif), que celles des autres intervenants de cette histoire : chevreuils, renards, boucs, geais, sans oublier un autre prédateur, le faucon pèlerin.
Tout ce beau monde semble vivre en belle harmonie au quotidien et en bonne entente au rythme des saisons, sans que leur territoire ne soit, malgré tout et pour l’instant, ni très menacé ni trop en danger. Une bonne occasion de (re)découvrir un monde secret et authentique, certes proche mais méconnu de la plupart d’entre nous.

*P.S. : Dans les montagnes jurassiennes, on considère qu’il y a actuellement environ 150 lynx adultes, côtés suisse et français confondus.

C.LB



 
 
 
                                                      cinema - theatre - musique