en 
 
 
cinema

 
 

La brigade

Sortie  le  23/03/2022  

De Louis-Julien Petit avec Audrey Lamy, François Cluzet, Chantal Neuwirth, Fatoumata Kaba, Yannick Kalombo et Mamadou Koita


Depuis toute petite, Cathy rêve de diriger son propre restaurant. Mais à quarante ans, rien ne s'est passé comme prévu et elle se retrouve contrainte d'accepter un poste de cantinière dans un foyer pour jeunes migrants. Son rêve semble encore s’éloigner… ou pas ?

En France, on ne compte plus les émissions de télévision ayant trait à la cuisine (Top chef ; Cauchemar en cuisine ; Le meilleur pâtissier ; Tous en cuisine ; Un dîner presque parfait…), ni les films d’ailleurs (L’aile ou la cuisse ; Vatel ; Les saveurs du palais ; Comme un chef ; La graine et le mulet ; Délicieux…) à travers l’art et la manière de l’accommoder à toutes les sauces ainsi qu’aux meilleurs palets. Phénomène de mode ou non, il faut remarquer que le culinaire a le vent en poupe en ce moment et que donc, forcément, ça inspire les scénaristes et réalisateurs à imaginer des fictions pleines de saveurs et, pourquoi pas, des histoires aussi incroyables qu’elles puissent le paraître.
Il est évidement qu’en pareil cas, on va essayer de toucher un peu la corde sensible – on est humain quoi ! - en rajoutant une « pauvre » petite cuisinière (Audrey Lamy dans un rôle de grande gueule, certes haut en couleurs mais néanmoins sérieux, à voir sa mine tendue presque tout du long !) qui a été évincée d’une « brigade » d’un grand restaurant et qui va tout faire pour en créer une autre, la sienne, même si celle-ci est composée en grande partie de « bras cassés » voire de récalcitrants. Là-dessus, on fait mijoter avec un bouillon d’exotisme (ses « commis » étrangers, plus ou moins mineurs, viennent de tous les coins du monde) et on obtient un lien fort entre tous, construit grâce à la persévérance et l’opiniâtreté de chacun(e) à travers leurs parcours difficiles respectifs. Servi au final avec un jeu télévisé copié sur ceux que l’on connait déjà, et voilà la destinée toute tracée pour certains d’entre eux mis en lumière, sélection « naturelle » oblige !
Louis-Julien Petit (Discount ; Carole Matthieu ; Les invisibles – déjà avec Audrey Lamy -) s’est encore une fois engouffré dans une comédie dans l’air du temps à fortes connotations sociales, autour du problème de l’immigration, de l’expulsion et surtout de l’intégration, un moyen comme un autre de faire se rencontrer – et se côtoyer - 2 mondes totalement différents, bien peu enclin à la base à cohabiter ensemble dans la réalité sauf bien sûr à l’écran. Ici, c’est boites de conserves contre plats raffinés, four à micro-ondes contre préparations méticuleuses, jeunes béotiens en la matière contre « super » chef pressée au caractère bien trempé. Là-dessus, vous rajoutez un zeste d’intrigue légèrement pimentée, de la bonne humeur à volonté, beaucoup de transitions narratives souvent escamotées, et vous obtenez un plat cinématographique certes sans grande surprise mais juste et positif, un « feel good movie » qui se digère agréablement, aussi facilement que rapidement.

C.LB



 
 
 
                                                      cinema - theatre - musique