en 
 
 
cinema

 
 

Cro-Man

Sortie  le  07/02/2018  

De Nick Park avec les voix de Eddie Redmayne, Maisie Williams, Tom Hiddleston, Richard Ayoade, Maisie Williams et Timothy Spall (vf : Pierre Niney)


Préhistoire, quand les dinosaures et les mammouths parcouraient encore la terre. L’histoire d'un homme des cavernes courageux, Doug, et de son meilleur ami Crochon, qui s’unissent pour sauver leur tribu d’un puissant ennemi.

C’est toujours un immense plaisir et une joie non-dissimulée que de voir une nouvelle production animée sortie tout droit des studios anglais Aardman : entre Chicken run, les aventures de Wallace et Gromit (d’ailleurs, celle du Mystère du lapin garou lui a permis de remporter l’Oscar du meilleur film d’animation en 2006 !) et celles de Shaun le mouton, c’est un florilège de personnages plus débridés, délirants et comiques les uns que les autres ! Impossible de ne pas reconnaître la « pâte » (à modeler), pardon, la patte de ces créateurs - notamment ici, celle de Nick Park - capables de faire vivre des histoires complètement folles, souvent grotesques et parfois aberrantes, à des protagonistes aussi bien humain qu’animal.
Cette fois, au lieu du célèbre tandem maître/chien ou bien mouton/mouton, c’est au tour d’un drôle de duo – homme de Cro-Magnon/c(r)ochon – de faire son entrée dans l’incroyable univers des individus de toute sorte – et de tout poil -, créés par des scénaristes et réalisateurs britanniques particulièrement inventifs, d’autant que côté idées, ça n’en manque pas : un scarabée comme rasoir électrique, une peau de zèbre posée à terre comme simple passage pour piétons. Bref, ça commence à l’aube de l’humanité avec des effets spéciaux à la manière des combats dans les « péplums » d’autrefois, puis ça vire à l’invention complètement inopinée du football par une tribu d’hommes – et femmes – des cavernes à l’âge de pierre, avant de carrément bifurquer à l’âge de bronze (en réalité, plus période moyen-âge), et finir en beauté par une rencontre mémorable dans un stade totalement « d’époque » - mais qui ressemble bigrement à ceux d’aujourd’hui -, sur une pelouse immaculée, tout à la gloire du sport préféré des britanniques (et de tant d’autres peuples !).
Alors quoi, on a à faire à une satire, à une caricature ou bien à une comédie singeant dans toute leur splendeur les passionnés du ballon rond ? Il y a un peu de tout cela dans ce film aussi distrayant que pittoresque, qui s’amuse à reprendre les codes et autres règles propres au foot pour mieux les détourner et/ou les parodier copieusement. Néanmoins, pas si sûr que les plus petits goûtent ou, du moins, adhèrent à toutes les subtilités de ce sport joué notamment par des gentils chasseurs de lapins...

C.LB



 
 
 
                                                      cinema - theatre - musique