en 
 
 
cinema
Musique concerts festival actu   > sorties <

 
 

Daniel Auteuil : Si vous m’aviez connu

le  17/09/2021   chez French Paradox





On était loin de s’attendre à ce que Daniel Auteuil, célèbre acteur française âgé de 71 ans cette année, passe non plus une énième fois devant une caméra mais bel et bien derrière un micro ! Il est vrai qu’il avait tâté de la « chansonnette » en son temps – Que la vie me pardonne, titre produit par Jean-Jacques Souplet en 1985 devenu le générique du film d’Edouard Molinaro, L’amour en douce -, mais sans grand succès pourtant. La vie est faite souvent d’insondables décisions prises, même sur le tard, et il n’en fallait pas plus – une simple dédicace dans un livre oublié – pour réveiller des velléités de chanteur et déclencher le désir d’enregistrer cette fois un album complet.
11 chansons où sa voix certes délicate voire frêle limite en retrait parfois, plus parlé que chanté d’ailleurs, nous fait découvrir des paroles de l’écrivain et poète Paul-Jean Toulet, créateur et adepte en son temps de la contrerime. N’oublions pas non plus l’utilisation de 2 textes empruntés à Voltaire (sur Si vous voulez que j’aime encore) et à Alfred de Musset (sur Lune). Le reste est surtout l’œuvre du comédien côté écritures et de l’auteur, compositeur et interprète Gaëtan Roussel (ex-Louise Attaque et Tarmac) côté compositions, venu apporter son grand talent dans la réalisation et les arrangements d’une certaine ampleur comme dans les paroles de 2 mélodies, Si vous m’aviez connu (le 1er single) et Rouge indigo (interprétée à 2 voix).
Le résultat est une suite de ballades pleines d’émotions aussi légères qu’harmonieuses (Le faux monnayeur), romantico/mélancoliques (Les alyscamps), tour à tour épurées soit au piano (Si vous m’aviez connu – timbre haut perché sur le refrain ; Rêves d’enfant), soit à la guitare (D’ombre et de soleil), soit tournoyantes façon « mandoline » (Quand l’âge), chaloupées (Si vous voulez que j’aime encore - violons en prime), cadencées (Infini), sautillantes (Saïgon) et même saccadées (Lune – la seule chanson pop qui dénote avec le reste). Si vous aimez les ambiances tout en nuance et en subtilité, vous devriez apprécier ce disque, fruit du désir d’un artiste à toucher à d’autres cordes (vocales) que celles qu’on lui connaît.

C.LB



 
 
 
                                                      cinema - theatre - musique