en 
 
 
cinema
Théâtre nouveautés festival   > actu <

 
 

-expo : Habibi, Les révolutions de l'amour à l'Institut du Monde Arabe (jusqu'au 19 février 2023)

le  27/09/2022   au sein de l'Institut du Monde Arabe, 1, rue des Fossés-Saint-Bernard - Place Mohammed V 75005 Paris

Mise en scène de Elodie Bouffard, commissaire de l’exposition, Khalid Abdel Hadi et Nada Majdoub avec des oeuvres de plusieurs artistes écrit par ou plutôt proposé par Elodie Bouffard, commissaire de l’exposition




Comme dans de nombreuses autres régions du monde, des luttes se jouent dans le monde arabe pour pouvoir exprimer librement son identité de genre et sa sexualité. Les soulèvements populaires de ces dernières années ont profondément bouleversé les sociétés et ont permis une amplification du militantisme LGBTQIA+. Les artistes, qu’ils se trouvent dans le monde arabe ou dans les diasporas, participent à leur manière à ce mouvement. Ils questionnent, témoignent, se battent en créant des œuvres bouleversantes, intimistes ou exubérantes, de résilience ou de lutte, sentimentales ou politiques, qui explorent leurs identités mais également leurs secrets, leurs émotions, leurs souvenirs et leurs rêves. Dans un monde où la présence des LGBTQIA+ n’est pas toujours acceptée, voire sanctionnée, l’exposition montre les territoires explorés par ces artistes : l’intime, le quotidien, le rapport au corps, l’engagement.

À travers ces récits qui se jouent des règles et de la norme, il est aussi question de l’émancipation individuelle, de la liberté des corps, de la liberté d’exister dans sa différence et de la liberté d’aimer. En cela, les artistes exposés à l’IMA dépassent les genres, et touchent à l’universel.

Conçue par Elodie Bouffard, commissaire de l’exposition, accompagnée de Khalid Abdel Hadi et Nada Majdoub, en qualité de co-commissaires, « Habibi, les révolutions de l’amour » est une première mondiale qui donnera à découvrir et à entendre 23 créateurs singuliers LGBTQIA+ issus des diasporas et du monde

L’exposition inclura également une large programmation du 27 septembre 2022 au 19 février 2023 : des concerts, films, conférences et cycle de débats notamment dans le cadre des Jeudis de l’IMA.

L’Institut du monde arabe poursuit ainsi son travail de mise en valeur de la richesse artistique de la culture arabe. Le Forum consacré aux sociétés civiles, le 13 juin 2021, au cours duquel de nombreuses personnalités avaient témoigné sur la thématique « Exister ! Être LGBTQ+ dans le monde arabe », engageait déjà ce débat.
Ces nouveaux regards permettent d’appréhender les interrogations sociales, personnelles et esthétiques qui traversent la création contemporaine.

A travers ces sujets, il est aussi question de l’émancipation individuelle, de la liberté des corps, de la liberté d’exister dans sa différence et de la liberté d’aimer.
Dans un monde où la présence des LGBTQIA+ n’est pas toujours acceptée, l’exposition montre les territoires explorés par ces artistes : l'intime, le quotidien, le rapport au corps, et l'engagement.
Comment aujourd’hui les identités sexuelles et de genre sont-elles représentées dans la création contemporaine ? Comment circulent-elles ? Quelles stratégies esthétiques déploient-elles pour décrire et confronter les sociétés ? La parole est donnée aux artistes pour proposer un récit singulier et dessiner leurs doutes et leurs fragilités.

*L’exposition analyse également un renouveau des formes artistiques :
Ce renouvellement passe essentiellement par une réappropriation d’un langage et d’un corpus visuel. Cette réutilisation est particulièrement significative avec le terme « queer » qui, originellement, veut dire « étrange » ou « bizarre ». Au départ utilisé comme une insulte avant que les militants ne le détournent de son sens premier pour en faire un enjeu de fierté et défense de leurs droits et de leurs modes de vie.
Les artistes écrivent et narrent des récits qui se jouent des règles et de la norme. Ils montrent dans leur travail tout ce qui peut tisser de nouveaux idéaux d’identification, de vie et d’émancipation.
En cela, ces artistes dépassent les genres et touchent à l’universel. Ils questionnent, témoignent, se battent en créant des œuvres bouleversantes ou exubérantes qui sont autant de témoignages sentimentaux. Leurs œuvres – déployées sur 750 m 2 – explorent leurs identités mais également leurs secrets, leurs émotions, leurs souvenirs et leurs rêves.

*Une saison « Habibi, les révolutions de l’amour » :
Des évènements forts et originaux rythmeront cette exposition : Djs, performances inédites entre voguing, dragshow et mode décalée, notamment dans le cadre de La Nuit Blanche. Le 24 septembre 2022, à l’occasion de la Techno Parade, un char aux couleurs de l’exposition défilera dans les rues de Paris

-ARTISTES PARTICIPANTS :
Soufiane Ababri

Mohamad Abdouni

Salih Basheer

Chaza Charafeddine

Darvish x MyKali

Léa Djeziri x collectif SHIFT

Fadi Elias

Raed Ibrahim

Jeanne & Moreau

Joseph Kaï

Kubra Khademi

Anya Kneez x My Kali

Tarek Lakhrissi

Sido Lansari

Camille Farah Lenain

Khookha McQueer

Mashrou’ Leila

Omar Mismar

Lalla Rami, SHANIDAFLAVA, Turtle White

RIDIKKULUZ

Alireza Shojaian

Aïcha Snoussi

Khaled Takreti



 
 
 
                                                      cinema - theatre - musique