en 
 
 
cinema

 
 

Adieu monsieur Haffmann (jusqu’au 21 décembre)

le  09/10/2018   au théâtre Rive Gauche, 6 rue de La Gaîté 75014 Paris (du mardi au samedi à 19h et dimanche à 17h30)

Mise en scène de Jean-Philippe Daguerre avec Gregori Baquet en alternance avec Charles Lelaure ou Benjamin Brenière, Alexandre en alternance avec Marc Siemiatyck, Julie Cavanna en alternance avec Anne Plantey, Franck Desmedt en alternance avec Jean-Philippe Daguerre et Charlotte Matzneff en alternan écrit par Jean-Philippe Daguerre




1942 : la guerre est déclarée depuis longtemps déjà et les décrets à l'instar des juifs ne sont plus une chose rare. Joseph Haffmann est un bijoutier juif et les temps sont très durs pour son commerce comme pour lui. Pour tenter de sauver ce qu'il a mit toute sa vie à construire, il propose à son employé Pierre Vigneau de récupérer sa boutique et de le cacher en attendant que la situation se tasse. Va-t-il accepter ? À quelles conditions ?
Comment aborder ce sujet, si sensible dans une période où certaines choses semblent se répéter ? En dehors du fait d'être une ode à l'humanité, à la compassion et à l'amour, cette pièce nous rappelle qu'il ne faut pas avoir peur ! Se laisser entraîner dans une atmosphère anxiogène détruit, isole et engendre la violence. Adieu Monsieur Haffmann nous place au cœur d'un conflit où la religion prend le pas sur l'humain. Ces personnages ne sont pas des stéréotypes du « bon » et du « méchant » en temps de guerre : il n'y a pas de héros. Ils représentent l'homme dans toute son ambivalence avec ses qualités et ses travers. On aimerait tous pouvoir se dire qu'on se placerait du côté des résistants, qu'on serait de ceux qui se battent pour leurs valeurs mais rien n'est aussi simple et chacun agit comme il le peut, plus que comme il ne le veut.
Jean- Philippe Daguerre nous présente un véritable bijou. La pièce est sublime et raconte cette histoire avec beaucoup de finesse. Les comédiens et la mise en scène sont tout aussi exceptionnels que le texte. C'est un réel travail d'orfèvre qui mérite amplement ces 4 Molière ! Subtil, bouleversant, poignant, rien ne semble assez précis pour exprimer la force et la beauté de ce spectacle : à aller applaudir sans attendre ! Bravo.......

M.M



 
 
 
                                                      cinema - theatre - musique