en 
 
 
cinema

 
 

Fleurs de soleil (jusqu’au 29 mars)

le  23/01/2020   au théâtre Antoine, 14 boulevard de Strasbourg 75010 Paris (du jeudi au samedi à 19h et dimanche à 16h)

Mise en scène de Steve Suissa avec Thierry Lhermitte écrit par Simon Wiesenthal




Peut-on pardonner l'impardonnable ? Peut-on pardonner pour autrui ? Est-ce que pardonner, c'est faire justice ? Simon Wiesenthal se posera éternellement la question après avoir rencontré Karl, un matin de 1942. Emmené auprès de ce soldat allemand agonisant, il se retrouve confronté aux confessions meurtrières de ce jeune homme qui lui demande le pardon. Que s'est- il passer pour que ce jeune homme devienne un assassin ? Simon Wiesenthal peut/doit- il soulager la culpabilité de ce soldat au nom de ceux qui ne sont plus ? Outre la notion de pardon et de justice, de vie et de mort, Simon Wiesenthal nous pose la question de l'inhumanité et de ce qui différencie l'homme de l'animal.
Thierry Lhermitte interprète un texte extrêmement poignant qui nous interroge sur la reconstruction de ceux qui ont vécu l'horreur, sur le « comment » ils tentent de retrouver foi en l'humain après avoir subi l'innommable. Seul en scène, il nous donne à voir et entendre de multiples personnages, entrecoupés par l'intervention de philosophes, d'écrivains ou d'autres survivants des camps. Sobrement mis en scène, Thierry Lhermitte nous offre une belle réflexion sur l'homme et sur la vie. Émouvant, il joue avec beaucoup de sincérité. Il nous surprend et nous touche beaucoup.
Sans fioritures de jeu ni de mise en scène, on apprécie d'autant plus la force et le message de ce texte. Un spectacle qui donne à réfléchir et qui nous rappelle de ne jamais oublier ce qui pourrait malheureusement peut-être un jour recommencer.

M.M



 
 
 
                                                      cinema - theatre - musique