en 
 
 
cinema

 
 

Tout est bon dans le Macron

le  17/10/2017   au théâtre des 2 ânes, 100 boulevard de Clichy 75018 Paris (du mardi au samedi à 20h30, matinées samedi à 16h et dimanche à 15h)

Mise en scène de Jacques Mailhot, Michel Guidoni, Florence Brunold, Gilles Detroit et Emilie-Annie Charlotte avec Jacques Mailhot, Michel Guidoni, Florence Brunold, Gilles Detroit et Emilie-Annie Charlotte écrit par Jacques Mailhot, Michel Guidoni, Florence Brunold, Gilles Detroit et Emilie-Annie Charlotte




A chaque nouvelle saison son lot d’actualités dans bien des domaines - et surtout gouvernementaux - et donc, par la force des choses, son quota de remarques, critiques, dérapages et couacs médiatico-politiques, d’autant qu’il y a beaucoup à dire sur les divers agissements de celles et ceux qui nous « dirigent », et dont s’emparent copieusement avec aisance, volupté, jubilation, pertinence et causticité tout en sachant parfaitement se renouveler, les 5 membres « permanents » (Jacques Mailhot, Michel Guidoni, Florence Brunold, Gilles Detroit et Emilie-Annie Charlotte) du théâtre des 2 Anes.
Qu’il – ou qu’elle – soit seul(e) puis en duo et enfin tous ensemble réunis sur scène, c’est un véritable festival de rires qu’ils nous offrent, autour des nombreux travers de chacun(e) des politicards qui s’escriment à nous rendre l’existence encore plus compliquée et difficile à vivre qu’elle ne l’est déjà bien assez comme ça. Il y en a vraiment pour tous les goûts et tout le monde en prend pour son grade : Michel Guidoni qui chante et imite (souvent à la perfection) à la manière de Michel Sardou, Renaud, Christophe Maé, Eddy Mitchell, Francis Cabrel, Marc Lavoine, Charles Aznavour, Serge Lama ou bien encore Les Vieilles Canailles ; Florence Brunold qui change de mobilier selon les différents hommes d’état ayant été au pouvoir depuis les débuts de la 5ème République, Jacques Mailhot qui tape fort sur tout démagogue actuel qui se respecte à grands coups de bons mots ; Gilles Detroit qui, myosine, trivial, certes parfois de mauvaise foi mais sans réel parti-pris, vous décortique n’importe quelle notice, livre de cuisine ou achat de timbre ; et enfin Emilie-Annie Charlotte qui, du haut de sa « prime » jeunesse, apporte un souffle juvénile limite enfantin à ses chansonniers déjà bien rodés.
Venez juger par vous-même : on vous assure que vous en ressortirez plus ragaillardi et de bonne humeur qu’en y entrant, quasiment prêt à affronter ce qui pourrait bien nous arriver très prochainement ! Bref, un bain de « jouvence » tordant en quelque sorte qui fera un bien fou à vos zygomatiques....

C.LB



 
 
 
                                                      cinema - theatre - musique