en 
 
 
cinema

 
 

Slava’s snow show (jusqu'au 7 janvier 2018)

le  14/12/2017   au 13ème Art, place d’Italie – centre commercial Italie 2 75013 Paris (du mercredi au samedi à 20h, mâtinées samedi à 16h et dimanche à 19h sauf le 24/12 à 18h)

Mise en scène de Slava avec Slava et sa troupe écrit par Slava




Oubliez un peu tout ce que vous connaissez ou avez déjà vu des clowns, Slava et sa bande de saltimbanques russes plutôt iconoclastes sont à 100 lieux de la représentation du « pierrot » tel qu’on se l’imagine dans un cirque traditionnel ! Si le nez rouge, les chaussures surdimensionnées et le maquillage en blanc & noir persistent, le reste est un drôle de combiné entre des tenues informes jaune canari ou bien vert bouteille, des « chapkas » (chapeaux russes) absurdes aux oreilles relevées en forme d’ailes d’avion, et des allures grotesques voire hirsutes, bref, un savant mélange de bouffon slave à l’esprit fêlé et de « charlot » (dans tous les sens du terme d’ailleurs !) à la fois décalé et loufoque à la Buster Keaton.
Car oui, effectivement, durant toute la durée de leur spectacle, pas un seul mot n’est prononcé par cette dizaine d’olibrius de taille différente, aussi incongrus qu’irrévérencieux, qui déambulent ostensiblement sur la grande scène du 13ème Art, parfois au ralenti, parfois en courant, parfois en tombant, parfois même en mimant mais toujours avec un geste, un mouvement, une démarche, un clin d’œil par exemple ou une petite pitrerie à faire, le tout sur fond d’une bande sonore éclectique qui donne le la si l’on peut dire, accompagnant magistralement leurs nombreuses allées et venues.
Précisons tout de même que la troupe de Slava ne manque vraiment pas d’imagination, loin de là, que ce soit à travers un décor certes minimaliste mais néanmoins surréaliste et particulièrement délirant, avec notamment l’étirement d’une ouate cotonneuse genre toile d’araignée par l’ensemble des spectateurs eux-mêmes, le défilé de ballons de dimensions diverses projetés sur l’audience présente, et une soufflerie géante style tempête de neige qui balaie des milliers de petits confettis blancs représentant cet élément naturel si cher à l’univers pittoresque et fantasmagorique de cet artiste de 67 ans encore très créatif qui fête cette année ses 25 ans de carrière autour du monde !
Le public, d’abord quelque peu surpris par un pareil déploiement d’effets visuels lors de ce ballet incessant de tableaux délirants, s’esclaffe puis s’éclate, en redemande encore debout lorsque la représentation s’achève. En résumé, 2 heures de féérie, de poésie et de magie ambiantes que vous ne serez pas prêt d’oublier, d’autant que votre âme d’enfant resurgira indéniablement, que vous le vouliez ou non....

C.LB



 
 
 
                                                      cinema - theatre - musique